RESTRUCTURATION DE LA BASE DE LOISIRS DE MADINE

Construction d’une maison des promenades, d’un bâtiment à usage de bar de la plage, restructuration de la placette et des locaux de services annexes, restructuration de l’espace portuaire, requalification de l’espace public et d’un ensemble de cheminements.

 

VUE BAR_mdf4desat

VUE CAPITAINERIEredesat

VUE PLAGEr_eddesat

/Volumes/Projet/Affaires-SERVEUR/55MADI01/30TRAVAIL/01-CONCOURS/

Cette proposition découle de notre analyse du site et des objectifs de repositionnement de l’équipement.

Sous ce prisme, il nous a semblé primordial de tout mettre en œuvre pour recentrer le lieu sur ce qui fonde sa raison d’être et son identité : le lac de Madine.

Aller vers l’eau, démultiplier les liens avec le rivage, établir une proximité quasi permanente avec l’élément aquatique : voilà le leitmotiv de notre proposition.

Le lac de Madine, création humaine au cœur du Parc Naturel Régional de Lorraine, est à la croisée de paysages naturels et ruraux variés : forêt, zones humides, vergers… L’ambition du projet réside dans la synthèse des paysages alentours. Dépassant la problématique esthétique, notre projet porte une vision équilibrée entre la préservation d’un site de grande valeur environnementale et des aménagements touristiques à haute valeur d’usage.

Le parti architectural constitue un prolongement de la logique paysagère. Structures légères, transparences, prolongements extérieurs protégés du soleil ou de la pluie, toit belvédère, linéarité accompagnant et cadrant le paysage. Le système constructif est à la fois simple et performant, fonctionnel et évolutif. Ces bâtiments obéissent à un principe de modularité, d’extensibilité et d’adaptabilité, permettant d’anticiper tous les scénarii de développements futurs.

La grande promenade devient une ligne de repère dans le paysage du lac, mettant en tension les équipements structurants.Le modelage du paysage de bord du lac, courbes enlacées faisant écho aux circonvolutions de la rive opposée, alternent plages de sable et parties engazonnées, talus et parties planes, roseaux et plantations, zones ombragées ou plein soleil. Des fonctions éparses ponctuelles participent à la richesse et la diversité des ambiances : aires de jeux, zones de repos, accès pédalos…. La topographie devient un atout, l’occasion d’une mise en scène, de nouvelles possibilités pour plus de confort : le dénivelé devient gradin, assise, banquette, chaise longue, mur-douche…

Enfin, un système planté régulier à la manière des vergers lorrains crée une trame paysagère anticipant l’urbanisation progressive envisagée entre Nonsard et le lac.

 

  • Maîtrise d’ouvrage : Syndicat Mixte d’Aménagement du Lac de Madine
  • Maîtrise d’oeuvre : Atelier Martel ; UP Urbanisme et Paysage,  BET Egis Bâtiments Grand Est, AAPA
  • Lieu : Lac de Madine (54)
  • Mission : Concours
  • Programme : Construction d’une maison des promenades, d’un bâtiment à usage de bar de la plage, restructuration de la placette et des locaux de services annexes, restructuration de l’espace portuaire, requalification de l’espace public et d’un ensemble de cheminements.
  • Surface : 1 850 m² shon  et 22 855 m² paysagé
  • Coût travaux (HT) : 8,7 M €
  • Calendrier : Concours 2011